“Koumaïcha”, un monodrame sur le quotidien difficile des handicapés présenté à Alger

“Koumaïcha”, un monodrame sur le quotidien difficile des handicapés présenté à Alger

Le monodrame “Koumaicha”, un spectacle sur le quotidien difficile des personnes en situation de handicap et leur détermination à surmonter l’infirmité physique, a été présenté mardi soir au Théâtre national d’Alger Mahiéddine-Bachtarzi.

Mis en scène par Toufik Mezghache, sur un texte de Moubani Mansour et Youcef Ancer, Koumaicha (Poignée) met en scène, durant 60mn, les déboires d’une jeune femme, qui mène une vie monotone rythmée par des tâches ménagères “insolites” que sa mère lui assigne malgré son handicap.

Koumaicha, un personnage malmené, incarné par Noussaiba Attout, elle-même en situation de handicap physique, raconte sur scène son quotidien routinier, partagé entre le ménage à la maison et ses études à l’université, entravées par les esprits étroits de ses parents et les regards réducteurs de la société.

Consciente de son infirmité qu’elle a transformée en force, Koumaicha a relevé le défi de réaliser l’ensemble des tâches ménagères parfois inadaptées à son handicap moteur que sa mère (en voix off) lui dictent sur un ton autoritaire et agressif.

Alliant humour et autodérision, Nousaiba Attout a réussi à faire de la “représentation de soi” à travers des scènes concrètes comme ses études à l’université, un autre défi que Koumaicha a dû surmonter en dépit de sa mobilité réduite.

Rejoindre l’université dans un bus inadapté aux personnes de sa catégorie, étudier dans une salle de cours qui se trouve au deuxième étage viennent ainsi dramatiser davantage le quotidien de Koumaicha.

Le metteur en scène qui a opté pour un décor simpliste fait d’une chaise et de quelques articles de ménage, a permis à la comédienne d’étaler sur scène sa créativité, son énergie et son potentiel artistique aussi bien par le mouvement que par le verbe.

“J’ai évité d’encombrer l’espace scénique avec des objets de décor qui peuvent distraire le public. C’est un choix motivé par le souci de laisser la comédienne combler l’espace scénique par la force du geste et du verbe” a expliqué Toufik Mazgheche à la fin du spectacle.

Koumaicha a réussi à accrocher le public qui, par des applaudissements nourris durant toute la représentation, est allé rencontrer la comédienne, “très émue” par les marques de sympathie qui lui sont exprimées.

“Le spectacle est d’une très haute valeur artistique car il dégage du sens et surtout des émotions sincères car le personnage est réellement une personne en situation de handicap”, a réagi une dame qui a insisté pour immortaliser cet instant avec Noussaiba Attout.

Produit par la coopérative Arts et culture de Sétif, “Koumaicha” est présenté dans le cadre du programme d’animation artistique du TNA pour le mois de Ramadhan qui se poursuit jusqu’au 27 avril.

Partagez sur :

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.