Tourisme saharien : Voyage-découverte d’une délégation russe à Tamanrasset et Djanet

Tourisme saharien : Voyage-découverte d’une délégation russe à Tamanrasset et Djanet

Une délégation russe effectue un voyage-découverte au sud du pays, entamant son périple dans la wilaya de Tamanrasset où le coup d’envoi officiel de la saison du tourisme saharien a été donné, samedi, sous la supervision du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi.

Dans une déclaration à l’APS, le chef de cabinet au ministère du Tourisme et de l’Artisanat El Ouardi Abidi a indiqué que ce voyage-découverte organisé au profit de la délégation russe composée de représentants d’agences de tourisme et de voyage et de médias spécialisés vise à faire connaître les différentes destinations touristiques du Sud du pays dans l’objectif de numériser et promouvoir l’activité touristique et attirer ainsi les touristes notamment étrangers.

Sous le patronage du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, ce voyage a été organisé par plusieurs agences de tourisme et de voyage des wilayas du Sud en vue de « consolider la position de l’Algérie sur le marché du tourisme mondial notamment russe, au regard de la place prépondérante de la Russie dans l’activité touristique et ce après le recul de la pandémie COVID-19 et la réouverture de l’espace aérien international ».

Ce voyage vise également -ajoute le même responsable- à « promouvoir la destination Algérie à l’étranger, notamment le tourisme saharien », ainsi qu’à « promouvoir le tourisme interne (domestique) et attirer les touristes étrangers, notamment les Russes, étant donné que la Russie vient toujours en tête de la liste des pays exportateurs de touristes et au regard des bonnes relations entre nos deux pays ».

Il inclut une visite des principaux sites touristiques des régions de l’Ahaggar et du Tassili, en mettant en exergue les coutumes et traditions ainsi que les structures d’accueil de la région, dans le cadre du strict respect des mesures sanitaires et de prévention contre Covid-19.

Il constitue « une opportunité pour connaître et étudier les exigences du marché russe, en impliquant les différents opérateurs touristiques et hôteliers afin de proposer des programmes touristiques qui valorisent le produit touristique algérien et contribuent à l’amélioration de l’image de la destination Algérie en général », ajoute le chef de cabinet.

Concernant les circuits touristiques qui « ne sont toujours pas autorisés aux visites dans certaines régions du sud », le chef de cabinet a indiqué que « la plupart de ces circuits ne sont pas uniquement gérés par le  ministère du Tourisme, ce qui implique une coordination des efforts de tous les secteurs concernés ».

Partagez sur :

Voir aussi

Laisser un commentaire