La pièce de théâtre “Tofane” présentée à Alger

La pièce de théâtre “Tofane” présentée à Alger

ALGER- La générale de la pièce de théâtre “Tofane”, une comédie noire au jeu burlesque à plusieurs lectures, qui éveille les consciences sur l’amour de la patrie et met en garde contre les méfaits de la dissension et la discorde, a été présentée samedi à Alger, devant un public nombreux.

Mis en scène par Abdelghani Chentouf sur un texte de Rafik Belhadj, le spectacle, accueilli au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), raconte l’histoire de trois frères cupides, qui ont hérité d’une maison familiale très ancienne à la considération d’un musée au regard du patrimoine historique et culturel qu’elle recèle, remontant jusqu’à l’ère des Phéniciens.

Les trois frères campés par Yacine Bendia, Mohamed Sebbane et Ahmed Bechar, vont alors décider de vendre ce précieux legs, que leur père a consigné dans son testament, comme un bien qui devra être éternellement transmis de père en fils à travers les générations de sa descendance.

Aveuglé par l’idée de s’enrichir, chacun des trois frères va tenter de vendre la maison en se mettant, à l’insu des autres, en contact avec des prétendants acheteurs, auteurs d’impostures que l’esprit des ancêtres, “gardien du temple”, suggéré par la mise en scène, va divulguer, empêchant ainsi de conclure la vente de ce bien sacré.

Tenant, 70 mn durant, le public en haleine, “Tofane”, s’érige en alerte, à travers un microcosme social truffé de métaphores et d’expressions allusives qui renvoient à la nécessité absolue et l’importance vitale de se prémunir par le savoir et la connaissance contre les forces du mal, d’où quelles viennent, aux intentions malveillantes qui visent à mettre à genoux des nations souveraines.

Œuvre de Nezia Abed, la scénographie, a restitué l’intérieur d’une maison qui renvoie au style architectural ancien, ce qui a permis aux comédiens, au jeu ubuesque renforcé par les chorégraphies de  Khadidja Guemiri, de bien exploiter les espaces et porter la densité du texte, écrit dans des dialogues directs, qui entretiennent la dualité et l`intrigue dans un rythme ascendant et soutenu.

La bande son et musique, signée Halim Bekhali et les chants en chœurs dirigés par Ahmed Henib, ont judicieusement illustré la trame,  servie également, par un éclairage subtil qui a su créer les atmosphères adéquates aux différentes situations du spectacle, très applaudi par l’assistance.

Par son professionnalisme que le monde du 4e art lui reconnaît, Abdelghani Chentouf a su traduire sur les planches, la densité du texte, aux exigences multiples, par une conception et une direction d’acteur des plus concluantes, au plaisir d’un public conquis.

Egalement servi par les comédiens Abdelghani Aichaoui, Khaled Hadri, Smail Ait Amar, Khaoula Bouzida, Saida Hamzaoui, le spectacle met en garde contre toute tentation primaire susceptible de briser les liens familiaux et l’unité d’une nation.

Produite par l’Association “Ech’Choâla” (l’étincelle) pour le Théâtre et le Cinéma de Boumerdès, la pièce de théâtre “Tofane”, attend d’être reconduite au TNA et programmée pour une tournée nationale.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.