La chanteuse italienne Tosca subjugue le public algérois

La chanteuse italienne Tosca subjugue le public algérois

ALGER – “Morabeza World Tour”, un concert de musique savamment servi dans le registre rassembleur de la World Music, a été animé samedi à Alger, par la chanteuse italienne Tosca qui a subjugué le nombreux public avec un florilège de chansons à l’esprit festif.

Accueillie au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), Tosca a enchanté, près de deux heures de temps, le public avec une vingtaine de pièces de genres différents, tirées pour la plupart de “Morabeza” son dernier produit sorti en 2019.

Album hétéroclite, fruit d’une longue expérience à travers plusieurs pays du monde, “Morabeza” contient des compositions originales et des reprises d’œuvres classiques de la musique du monde.

Chantées dans quatre langues, les différentes pièces de ce nouvel opus ouvert sur un brassage interethnique, ont été enregistrées en duo, avec des artistes de renommée mondiale, à l’instar d’Ivan Lins, Arnaldo Autunes, Cyrille Aimée, Luisa Sobral, Lenine, AwaLy, Vincent Ségal, Lotfi Bouchnak et Cézar Mendes.

Dans des atmosphères de grands soirs, Tosca, a été soutenue par un orchestre de cinq musiciens virtuoses, Elisabetta Pasquale à la contrebasse et au chant, Luca Scorziello à la batterie et percussions, Pino Iodice à la guitare acoustique et Fabia Salvucci au chant et à la percussion.

Parmi les pièces entonnées par Tosca, “La mia Casa”, “La bocca sul cuore”, “Serenata”, “Piazza Grande”, “Mazzo”, “Giuramento”, “Vai saudade”, “Magnana”, “Volver”, “Morabeza”, “Africa+Curu undo”, et “Liberta”, évoquant ainsi la vie, l’exil, l’amitié, l’amour, la paix, la tolérance, l’humanisme, la nostalgie et la solidarité.

Enflammant la salle dès les premiers instants du spectacle, Tosca, qui est déjà venue en Algérie et collaboré avec plusieurs artistes algériens, a beaucoup interagi avec le public qui battait la mesure avec les mains en reprenant en chœurs quelques refrains de chansons entonnées.

De la douceur des ballades, au rythmes latino-traditionnels de la Méditerranée, passant par les cadences sud américaines, puis orientales, Tosca a rendu une prestation pleine de haute facture, empreinte par la richesse des variations modales des différents genres de musiques, montés sur des rythmes binaires et ternaires, permettant ainsi la rencontre des cultures du monde.

Invité surprise de Tosca, Salim Dada, Chef d’orchestre, compositeur et fervent défenseur du patrimoine musical algérien, a rejoint la scène, guitare à la main, pour faire chanter d’abord, la vedette italienne sur “Ahwak”, célèbre pièce du regretté chanteur égyptien, Abdelhalim Hafed (1929-1977), et rendre ensuite, dans le mode Raml El Maya un istikhbar et l’inqileb “Rit Erriyadh”(2014), brillamment adapté à une harmonisation polyphonique recherchée, ainsi que “La ballade méditerranéenne” (2016), très applaudis par l’assistance.

En présence des représentants de l’ambassade d’Italie en Algérie et ceux de différentes missions diplomatiques accréditées en Algérie, invités à cette grande soirée, le public a savouré tous les moments du spectacle dans l’allégresse et la volupté.

Entre créations de qualité dans tous genres de musique et reprises judicieusement réarrangées de célèbres compositions, Tosca, souriante et joviale, a offert son espace d’expression, fait de nouveaux styles de musique, à tous les peuples du monde, les invitant à s’ouvrir et à se rapprocher dans le respect et la tolérance.

Chanteuse, actrice et artiste éclectique, Tiziana Tosca Donati est également chercheuse passionnée par les expérimentations.

De ces différentes facettes artistiques naitront plusieurs projets, en plus de ses nombreuses incursions dans le Théâtre social comme scénariste ou comédienne.

Elle compte à son actif neuf albums en Studio et six live et a collaboré avec des artistes de renoms, italiens et internationaux, dont, Ivano Fossati, Nicola Piovani, Ennio Morricone, Chico Buerque, Riccardo Cocciante, Lucio Dalla, Renzo Arbore, Renato Zero, ainsi que Ron, avec qui elle a été distinguée, en 1996, au Festival de Sanremo.

Organisé par l’ambassade d’Italie en Algérie et l’Institut culturel italien d’Alger, en collaboration avec le ministère de la Culture et des Arts, le concert de Tosca est attendu lundi au Théâtre régional d’Oran Abdelkader-Alloula.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.