Ibn Khaldoun, plus important témoin des évènements du 14e siècle dans le Maghreb et l’Andalousie

Ibn Khaldoun, plus important témoin des évènements du 14e siècle dans le Maghreb et l’Andalousie

BISKRA – Les participants à la 17ème édition du séminaire national « Biskra à travers l’Histoire », consacrée au penseur Ibn Khaldoun en Algérie et à Biskra, ont affirmé samedi qu’Ibn Khaldoun représente  »le plus important témoin des évènements du 14ème siècle dans le Maghreb et l’Andalousie ».

Le penseur a connu des évènements majeurs au cours du 14ème siècle qu’il rapporta dans ses écrits notamment dans le 7ème tome de son ouvrage « El Ibar Oua Diwane El Moubtada Oua El khabar », dans lequel il « évoque avec détails les rapports politiques et les mouvements de la société qu’il a vécus laissant aux générations futures des informations précieuses », a indiqué Saâdi Benchekhoum de l’Université de Sidi Bel Abbès.

Dans sa communication sur « les cités de Bejaia et Tlemcen dans les écrits d’Ibn Khaldoun », présentée durant cette rencontre tenue à la Maison de la culture Ahmed Reda Houhou, ce chercheur estime qu’Ibn Khaldoun qui avait vécu en Tunisie, à Tlemcen, Bejaia et Biskra, a su donner des lectures pertinentes sur les évènements de son temps dont les conflits ayant opposé les quatre dynastie à savoir Hafside (Tunisie), Mérinide (Maroc), Zianide (Algérie) et Nasride (Andalousie).

De son côté, le chercheur Fouzi Masmoudi qui a abordé dans son intervention  »Ibn Khaldoun le fondateur de la sociologie », a souligné que ce penseur a éclairé par ses multiples écrits comme El « Ibar Oua Diwane El Moubtada Oua El khabar », « El Moukadima » et « Wasf Bilad El Maghreb », les diverses phases de l’Histoire et les évènements majeurs qui ont marqué la région notamment du Maghreb central.

Il a également fait savoir que ce penseur compte, outre ses écrits historiques, des ouvrages en littérature, mathématiques et soufisme.

Dr. Lakhdar Boultif de l’Université de M’sila a relevé, dans sa communication, « les propos et les non-dits dans la relation d’Ibn Khaldoun avec les tribus du Maghreb central », que ce penseur a côtoyé de près les tribus, leur rôle politique et leurs alliances avec les dynasties qui avaient régné dans la région.

Il a également estimé qu’Ibn Khaldoun a consigné dans ses écrits un quart de siècle de conflits politiques essentiellement dans le Maghreb central.

Organisé par l’Association El Khaldounia pour les recherches et les études historiques de Biskra en coordination avec la Direction de la culture et des arts, ce séminaire regroupe deux jours durant des chercheurs de plusieurs universités du pays qui aborderont la vie de ce penseur et les évènements dont il a été témoin.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire