Ghardaïa : un flux exceptionnel de visiteurs nationaux en cette fin d’année

Ghardaïa : un flux exceptionnel de visiteurs nationaux en cette fin d’année

GHARDAIA – Un flux exceptionnel de visiteurs nationaux est observé dans la wilaya de Ghardaia en cette fin d’année qui coïncide avec les vacances scolaires, a-t-on constaté sur place.

Cette croissance du flux touristique “interne” dans la région de Ghardaia tente de faire sortir de sa léthargie un secteur fortement impacté par la crise sanitaire de la pandémie du Covid-19 et la fermeture des frontières nationales, un secteur qui fait vivre des centaines de familles et constitue une manne inespérée en ces temps de crise.

Insistant sur le rôle du tourisme interne dans la dynamique du développement de l’économie locale, Hamid Benkhelifa, gérant d’hôtel à Ghardaïa, a fait remarquer, dans une déclaration à l’APS, que le tourisme interne constitue pour les opérateurs du tourisme du sud algérien “une bouffée d’oxygène”.

Ce marché touristique “interne” a un effet compensateur pour combler le déficit de la clientèle étrangère et améliorer le chiffre d’affaire du secteur du tourisme et de l’artisanat, a-t-il souligné.

Ce regain d’intérêt pour la destination Ghardaia est favorisé par le climat de quiétude qui règne dans cette région réputée pour son patrimoine naturel, architectural, et culturel, dont une grande partie est classée par l’UNESCO comme patrimoine mondial sauvegardé, ainsi que par l’existence de palmeraies abritant des lieux d’hébergement et des maisons traditionnelles très prisées par les visiteurs, a confié, de son côté, Adnan, un jeune étudiant d’Alger.

De nombreux visiteurs approchés par l’APS estiment que la ville de Ghardaia est saturée, marquée par des nuisances sonores induites par les encombrements de la circulation routière, poussant les visiteurs à choisir les lieux d’hébergement touristiques à forte valeur patrimoniale, à savoir les maisons traditionnelles situées dans les  palmeraies.

Le tourisme oasien en plein essor est prometteur dans la région où les palmeraies verdoyantes, en dehors des tissus urbains, suscitent l’intérêt par une clientèle en quête d’authenticité, de quiétude et de dépaysement.

“Toutes les maisons traditionnelles affichent complet depuis la mi-décembre”, a affirmé Ammi Aissa, un guide touristique de Ghardaia, ajoutant que “les réservations s’y font par Internet, pour une modique somme de 30.000 DA par personne et par semaine”.

“Les visiteurs nationaux cherchent la modestie, le dépaysement et la nature et les maisons traditionnelles du M’zab constituent un lieu idéal pour ce type de clientèle”, a-t-il souligné.

Aménagement de palmeraies familiales en sites d’accueil

Cherchant à impulser un nouvel élan pour le tourisme, de nombreux jeunes de la wilaya ont procédé à des opérations d’aménagement de leurs palmeraies familiales en des sites d’accueil et d’hébergement pour répondre à une forte demande de touristes.

Il existe une vingtaine de sites situés dans les palmeraies de la vallée du M’zab, de Métlili, Mansoura, Zelfana et Seb-Seb, pouvant abriter plus de 1.500 personnes, a révélé un tour opérateur de Ghardaia.

C’est une nouvelle tendance du tourisme à Ghardaia, a expliqué B.Said, gérant d’une résidence traditionnelle, basée sur la dimension culturelle et écologique, avant d’ajouter que l’habitat traditionnel constitue l’une des principales attractions des touristes, voir des maisons fortifiées construites en pisé, parfois majestueusement perchées sur des pitons rocheux et richement décorées.

La région de Ghardaia vit ces jours-ci au rythme d’un grand flux touristique constitué essentiellement de jeunes nationaux venus passer en groupe des moments de détente et de découverte dans la région du M’zab, signale Boumediène Laama, chef de service à la direction du tourisme de Ghardaia.

De même, la station thermale de Zelfana (70 km au sud/est de Ghardaïa) connait également en cette fin d’année un afflux important de visiteurs, en quête de vertus curatives et récréatives de la région réputée aussi pour son oasis verdoyante et ses dunes de sables.

La région de Ghardaia dispose de nombreux atouts naturels et une richesse culturelle à même d’en faire une grande destination éco-touristique.

La mise en place de projets d’hébergement dans ses palmeraies a pour objectif essentiel la valorisation du patrimoine culturel et naturel de la région, faisant du tourisme un véritable levier de développement.

Les acteurs du tourisme dans la région mettent tout en œuvre pour créer une véritable dynamique de projets de territoire conforme aux orientations d’une stratégie touristique porteuse de valeurs sociales et de citoyenneté et visant le développement d’un écotourisme responsable.

Le rush de visiteurs nationaux a animé la région créant une dynamique de l’activité économique locale, notamment les services et l’artisanat.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.