Une exposition de bijoux s’ouvre au musée du Bardo

Une exposition de bijoux s’ouvre au musée du Bardo

Une exposition temporaire de bijoux, regroupant une collection de parures représentatives de différentes régions d’Algérie, a été inaugurée dimanche en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji.

Accueillie au musée public du Bardo, dans le cadre de la Journée arabe du patrimoine, l’exposition intitulée “Le bijou algérien: identité et authenticité” offre un aperçu sur la richesse et la variété du bijou algérien, décliné sous ses diverses formes et dimensions.

Le visiteur peut ainsi redécouvrir une gamme de bijoux citadins, kabyles, chaouis, de l’atlas ou encore de l’oasis saharien et du grand Sahara, traduisant un savoir-faire et une maîtrise parfaite de la fabrication de bijoux.

Colliers à fibules, anneaux de chevilles, pendentifs, bagues, “irdifen” de Kabylie et d’Alger, collier “Meskia” constantinois, ou encore “pendants de tempes” de l’Atlas et du Grand Sahara, sont parmi les pièces d’apparat exposées du 19e siècle et début du 20e siècle.

Portés souvent par des femmes, ces bijoux d’apparat sont fabriqués de divers métaux comme l’or et l’argent et le cuivre avec une dominance de l’argent.

La commissaire de l’exposition, Sana Alleg, a souligné que l’exposition, représente une partie de la collection du musée de six régions d’Algérie. “Les artisans de chacune des régions ont une manière de créer et de concevoir les bijoux d’appart qui ont, pour certains, un rôle fonctionnel comme les “clés de voile” et les épingles, utilisés chez les Touregs pour fixer les habits”,a-t-elle détaillé.

Les formes et les dimensions de ces bijoux exposés renseignent souvent sur le statut et le rang social des femmes qui les portent dans des occasions spéciales comme les fêtes de mariage”, explique Sana Alleg, également chargée de collection bijou, poterie et céramique au sein du musée.

La ministre de la Culture et des Arts qui visité l’exposition, a affirmé que “l’exposition traduit une partie de la richesse et la diversité culturelle de l’Algérie, appelant à ce titre à valoriser davantage ce patrimoine matériel et sa promotion à travers la formation de jeunes aux métiers de bijouterie traditionnelle.

Ouverte au public tous les jours de 8H à 16H, l’exposition “Le bijou algérien:identité et authenticité” sera visible pendant “trois” mois, selon les organisateurs.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.