Mohamed Hilmi n’est plus

Mohamed Hilmi n’est plus

Le dramaturge, réalisateur et comédien Mohamed Hilmi, est décédé mercredi matin à Alger, à l’âge de 90 ans, annonce l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins.

De son vrai nom Brahimi Mohamed Améziane, frère aîné du comédien Said Hilmi disparu récemment, il a joué son premier rôle en 1947 dans la pièce Ould Ellil.

Il rejoint, en 1949, Rédha Falaki à la radio et écrit une pièce radiophonique pour la chaîne kabyle qu’il a interprété avec Cheikh Noureddine.

Après l’indépendance, il est l’auteur de nombreux sketches et se lance dans la réalisation de téléfilms, courts et moyens métrages dont “Chkoune Yassbag”, “El Ghoumouk”, “Chitta”, “Matfahmine”, ou encore “Listihlak”.

En 1993, il signe son premier long métrage, “El Ouelf Essaib”, et publie une comédie satirique intitulée “Démocra-cirque, ou le cri du silence”.Mohamed Hilmi sera enterré cet après-midi au cimetière de Sidi M’hamed, à Alger, après la prière d’El-Asr.

Partagez sur :

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.