Guelma : découverte de 6 sites archéologiques de l’époque romaine depuis 2019

Guelma : découverte de 6 sites archéologiques de l’époque romaine depuis 2019

GUELMA – Six (6) découvertes de sites archéologiques remontant à l’époque romaine ont été faites depuis 2019 début 2021 dans diverses localités de la wilaya de Guelma, a indiqué jeudi Fouzia Boukhenzioua spécialiste en archéologie attachée à la conservation à la direction locale de la culture et des arts.

Ces sites qui ont fait l’objet d’examen archéologique n’étaient pas classés et ne figuraient sur aucune liste de recensement des services de la culture, selon la même source.

La plus récente de ces découvertes a été faite début 2021 dans la commune de Guelat Bousbaa au cours des travaux de réalisation d’une route, a rappelé Mme Boukhenzioua, soulignant qu’il s’agissait de quatre (4) squelettes humains dont trois complets, sept gravures votives, des poteries et une stèle votive dédiée à une divinité locale de l’ère romaine.

Le plus important des autres sites se trouve à Mechta Ain Fars dans la commune d’Ain El Arbi. Sa découverte a été fortuitement faite lors des travaux d’extension de la mosquée du village, a indiqué la spécialiste, ajoutant qu’une fouille de sauvetage a été engagée par le Centre national de recherche en archéologie révélant une grande entreprise agricole fortifiée de l’époque romaine.

Les fouilles ont permis d’exhumer divers vestiges dont des pierres polis romains, des pièces de poteries, une grande partie d’un pressoir d’olives et de gros pilons pour pulvériser les céréales, a précisé Fouzia Boukhenzioua.

L’année 2020 a connu, en outre, l’importante découverte à Taktaka, dans la commune d’Oued Cheham, d’un site archéologique romain où les équipes de la direction de wilaya de la culture ont trouvé des ossements humains, des pierres polis, des pièces de poteries, un partie d’une porte, une sépulture et les vestiges d’un mur, a-t-elle ajouté.

Les autres sites ont été trouvés à Mechta Betoum, dans la commune de Hammam Debagh (stèle avec des inscriptions latines), Bouchegouf (vestiges de pressoir et pilon de l’époque romaine) et à Ain Regada (vestiges funéraires dont deux squelettes humains, pièces de poteries et tuiles), a souligné la même cadre.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire