25e Sila: un premier week-end de forte affluence et un dense programme culturel

25e Sila: un premier week-end de forte affluence et un dense programme culturel

ALGER- Le premier week-end du 25e Salon international du livre d’Alger (Sila) aura connu un dense programme d’activités culturelles et de rencontres en liens avec l’histoire et la littérature pendant ces deux jours, qui ont enregistré une importante affluence du public, venu découvrir les nouveautés des éditeurs et rencontrer de nombreux auteurs présents.

Ouvert au public depuis vendredi, le 25e Sila, qui revient après deux ans d’absence, aura enregistré, dès les premières heures, une forte affluence des visiteurs, des jeunes notamment qui ont très vite investi le pavillon central et les stands des exposants.

Après la cérémonie de lancement de son programme culturel, le Sila proposait des rencontres en lien avec l’histoire et la littérature, animées par des historiens, écrivains et éditeurs. Le 19 mars 1962, le rapport entre l’histoire, l’édition et le livre de mémoire ou encore le roman historique, sont autant de thèmes abordés par les participants.

Le salon a également rendu hommage aux écrivains martyrs Ahmed Reda Houhou, Larbi Tébessi, Rabie Bouchama, Abdelkrim El Agoune, Mohamed El Amine El Amoudi ou encore Mouloud Feraoune.

L’espace “Esprit Panaf” dédié à la littérature et à la culture du continent a également ouvert ses activités par des tables-rondes sur la femme africaine, la littérature africaine ou encore la restitution d’oeuvres d’art à l’Afrique.

Du côté de l’invité d’honneur de cette édition, l’Italie, qui propose dans son espace un large éventail d’oeuvres littéraires et de livres d’histoire, une rencontre sur le roman historique et sur la traduction de romans algériens vers la langue italienne ont été animées.

De son côté, le stand de la délégation de l’Union Européenne en Algérie a abrité samedi les 13e Rencontres euro-maghrébines des écrivains, un espace d’échange et de débats entre auteurs algériens et européens autour de la jeunesse. Le conteur, homme de théâtre et auteur Mahi Seddik, le romancier Akram El Kebir et la romancière Selma Guettaf ont animé des tables rondes avec les auteurs Karin Salmson (Suède), Marta Barrio Garcia-Agullo (Espagne), Zita Elena Dazzi (Italie), et Lenka Hornakova Civade (République Tchèque).

Un public nombreux rencontre ses auteurs préférés

Profitant du week-end et du grand nombre de séances de vente dédicaces programmées par les éditeurs participants, un grand nombre de visiteurs, dont beaucoup d’étudiants, se sont rendu au Palais des expositions des pins maritimes pour rencontrer leurs auteurs préférés et acquérir leur dernières publications dédicacées.

Des figures de la littérature algérienne étaient au rendez-vous à l’instar de Waciny Laredj, Amin Zaoui, Mohamed Sari ou encore Smail Yabrir et Meriem Guemmache, au côté d’imminents universitaires comme Khaoula Taleb Ibrahimi, Tassadit Yacine, ou Dahou Djerbal, ou encore de journalistes et auteurs comme Hocine Mezali, Mustapha Benfodhil, Adlène Meddi, Amar Belkhodja, et Hakim Laâlam.

D’autres personnalités du monde du patrimoine, de la recherche scientifique et d’autres horizons ont également présenté leurs ouvrages à l’image de Rachid Sidi Boumediene, Chems Eddine Chitour, Abdallah Aggoune ou encore Yasmina Sellam.

De nombreuses maisons d’éditions ont également reçu un grand nombre de lecteurs venus rencontrer de jeunes auteurs.

Ouvert au public jusqu’au 1er avril, le 25e Salon international du livre d’Alger, qui connaît une participation record, propose près de 300 000 ouvrages, exposés par 1250 éditeurs.

Partagez sur :

Source : APS

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.